Le conseil général rejoint la Fondation Ramon Llull

"C'est un grand moment, un véritable événement" , commentait Christian Bourquin à son retour d'Ordino, en Andorre, où il venait de signer l'entrée du conseil général au conseil d'administration de la Fondation Ramon Llull.
Le même jour, la prestigieuse fondation avait également intégré en son sein la municipalité de L'Alguer, en Sardaigne, et un réseau de villes autour de València. Comme le soulignait Christian Bourquin, désormais "le conseil général est le pied-à-terre départemental de la Fondation Ramon Llull".
Un pied-à-terre cela se paie, en l'occurrence un droit d'entrée de 30 000 euros, dont le principe a été voté par l'institution en juillet 2008.
En contrepartie le conseil général, donc le département des P.-O., bénéficiera du formidable levier en matière d'aides à la culture catalane que représente l'Institut Ramon Llull, dont la Fondation est l'un des axes décentralisés ; l'Institut qui est présent dans 160 universités à travers le monde, toujours dans un objectif de développement et de rayonnement de la langue et de la culture catalanes.
Pour Christian Bourquin, qui s'est rendu à Ordino avec Marcel Mateu, délégué au patrimoine et à la catalanité, cette action répond à un travail de fond du département, tant sur la culture que sur l'économie catalanes, et rejoint ainsi l'initiative prise en matière d'Eurodistrict.
En Andorre, Ch. Bourquin et M. Mateu ont été reçus par Albert Pintat, chef du gouvernement.

De l'Indépendant.com du 19/01/2009

 

Retour Presse

   
Copyright © 2004-2010 Association des Cadres Catalans de Toulouse