La Catalogne du sud s'offre Spanair

 

Une grande compagnie aérienne internationale pour la Catalogne sud... Un consortium sud-catalan, public-privé, vient de racheter la compagnie scandinave Spanair.

Le groupe scandinave SAS vient de céder 80,1% des actions de la compagnie aérienne internationale Spanair au consortium catalan IEASA (Iniciatives Empresarials Aeronàutiques), composé d'institutions et d'entrepreneurs. Sur les 100 millions d'euros du coût de rachat, 12% proviennent de l'entité "Turisme de Barcelona" ; 12% de la société "Capital risc Catalana d'Iniciatives" ; 25% des entreprises liées à la fondation privée FemCat ; 5% de la Fira de Barcelone, et les 46% restants de plusieurs entrepreneurs du secteur touristique catalan.
Le groupe scandinave devrait conserver 19,9% des parts restantes ainsi que les dettes antérieures au rachat. Le président de la Generalitat de Catalunya, José Montilla a exprimé sa satisfaction devant ce rachat par un consortium public-privé "Quand la société civile catalane, les entreprises et les institutions travaillent ensemble pour la Catalogne, notre pays avance". Le vice-président du gouvernement catalan, Josep Lluís Carod-Rovira considère pour sa part que "l'achat de Spanair ne peut que dynamiser l'économie catalane". Pour les pilotes de Spanair "l'achat de 80% de la compagnie par un groupe d'investisseurs catalans ouvre la porte à de nouveaux projets".
Dans un communiqué, le syndicat Sepla, majoritaire au sein de l'entreprise "s'est engagé à collaborer dans tous les projets qui garantiront la viabilité de la compagnie aérienne".
La compagnie Spanair, deuxième du territoire espagnol, jouit d'une très bonne implantation sur les aéroports de Barcelone, Madrid et Palma de Mallorca.

Son siège devrait rapidement être transféré de Palma vers la capitale catalane dans l'enceinte de l'aéroport del Prat. Spanair deviendrait donc une entreprise avec des critères de décision strictement catalans permettant la connexion de la Catalogne avec les aéroports internationaux, sans devoir passer par l'aéroport de Barajas (Madrid).

Deuxième compagnie aérienne de vols réguliers de l'Etat Espagnol
La compagnie désormais catalane devrait profiter du potentiel du nouveau terminal novateur "T-Sud" de l'aéroport barcelonais, calculé pour limiter le temps d'attente, directement relié au TGV et desservant de nombreuses destinations internationales. Pour autant, le nouvel accord ne remet pas en doute le plan de réduction des dépenses, la suppression des lignes non rentables et le plan de chômage partiel qui touchera 775 employés de la compagnie. Cependant, comptant sur la chute du prix du pétrole, Spanair va adopter très bientôt une stratégie ambitieuse de renforcement de ses lignes et de renouvellement de sa flotte d'Airbus.

Article de /www.lindependant.com Édition du dimanche 22 février 2009

 

Retour Presse

 

   
Copyright © 2004-2010 Association des Cadres Catalans de Toulouse